Moulin de la Pave

Cliquez sur la plaque pour plus d’informations

Le moulin de la pave est un ancien moulin à farine pourvu en eau par le canal du village (rech). L’origine de ce moulin remonte au XIVème siècle. Son nom actuel découle du nom de famille du 1er occupant : famille Paua. Le moulin possédait une roue à la base, qui était actionnée par l’eau qui remontait grâce à un axe qui faisait tourner une autre roue qui broyait les céréales.L’activité du moulin de la Pave s’est poursuivie jusqu’à la fin du XIXème siècle. Il a été habité jusqu’en 1942 et est ensuite tombé en ruines. Il est devenu propriété communale et a été remis en état dès 2005 par l’Association. Voir la rubrique « Travaux » pour suivre les étapes de restauration.


Cabanes de Mataporcs

Cliquez sur la plaque pour plus d’informations

Le lieu-dit Mataporcs est mentionné pour la première fois dans un document en 922. Ce toponyme signifie « Forêt des porcs ». Au cours des siècles, on y menait les cochons du village et des mas pour leur faire paître glands et faines sous la garde d’un préposé (porquerol en catalan). Ces cabanes leur servaient d’abri, puis la majorité des cabanes vers le XIXème siècle ont servies d’abris agricoles. Certaines étaient utilisées pour le charbonnage, intensément pratiqué au Moyen-Age, jusqu’au début du XXème siècle. Ce sont de petits édifices, formés de 2 murs pignons en pierre sèche, supportant une charpente en bois recouverte de branchages et de terre ou de lauses. Voir la rubrique « travaux » pour suivre leur restauration.


Puits à glace (Pou de gel) de l’Avellonasa

Cliquez sur la plaque pour plus d’informations

La plupart des puits à neige et à glace de l’Albera sont construits au cours des XVII et XVIIIème siècle. Ils servaient à stocker de la neige qui, sous l’action de la pesanteur, se transformait en une glace bulleuse. L’Avellanosa fonctionnait aussi avec la glace des bassins voisins, comme mentionné dans un document de 1695. Le puits de 8 mètres de diamètre était recouvert par un toit en tuiles reposant sur une charpente. Son remplissage s’effectuait par des ouvertures dans la partie supérieure.


Four à verre


Rech de la ville (canal d’irrigation)

Cliquez sur l’image pour plus d’informations

Puits du Mas Rancoure